Français Deutsch English Português Español Nederlands 

Artillerie de Marine

   

Article centré sur l'artillerie en pays rochefortais

 

Artillerie de marine.

 

Généralité :

Les Compagnies franches de la marine, créées en 1675 et destinées au service de l’infanterie à bord des vaisseaux, et le corps des bombardiers de la marine, créé en 1689, furent supprimés en 1761, et refondus en un « Corps royal de l’artillerie et des régiments d’infanterie de la marine ».

En 1772, une ordonnance royale créa le Corps royal de la marine pour la garde, la sûreté, la police des ports et arsenaux, le service à bord des vaisseaux et autres bâtiments armés. Ce corps était composé de 8 régiments affectés aux ports de Brest, Rochefort, Toulon, Marseille, Bayonne, Saint-Malo, Bordeaux et Le Havre. Chaque régiment était composé de 2 bataillons, chaque bataillon de 9 compagnies, dont 1 de bombardiers, 1 de canonniers et 7 de fusiliers.

 

 

 

. organisation :

 

 

 

 

 

En 1807, 240 canonniers de marine sont incorporés dans la Garde Impériale.

. en 1803 : Par son décret du 2 janvier 1813, l’Empereur ordonne que 200 sous officiers canonniers soit admis, au nombre de 15 par bataillon, à l’honneur de servire dans l’artillerie à pied de la Garde Impériale. Les hommes sont pris, tant dans ceux présents à terre, qu’embarqués. Ce nombre passe à 234, soit 18 hommes par bataillon. Ils doivent avoir la taille de 5 pieds, 5 pouces et 6 ans de service. La taille fut réduite en raison du grand nombre de canonniers de petite taille.

. Uniforme :

 

. faits d’armes et Campagnes :

. Personnalités :

 

Premier Régiment :

 

NOM

FONCTION

 

INFORMATIONS

REVERDY

Capitaine

 

Blessé le 21 ocobre 1805 à Trafalgar

TRESSE

Lieutenant

 

Tué au combat le 18 juillet 1806, sur la frégate La Guerrière.

DELTOUR

François Joseph

Canonnier

 

Né à Frasnes (Belgique) Incorporé dans le 1er Bataillon. Par pour l’Allemagne avec les Marins de la Garde. Fait prisonnier. Ne rentre en France qu’en 1815. Médaillé de Ste Hélène.

 

Campagne de France 1814 :

. Bataille de Brienne le 29 janvier 1814.

. Participe à la Bataille de la Rothière en 1814.

 

Deuxième Régiment :

 

 En garnison à TOULON

 

NOM

FONCTION

 

INFORMATIONS

FAVREAU

Capitaine

 

Tué le 21 octobre 1805 à Trafalgar.

TRESSE

Capitaine

 

Tué le 21 octobre 1805 à Trafalgar.

LENASSOL

Lieutenant

 

Tué le 21 octobre 1805 à Trafalgar.

HENRY

Lieutenant

 

Tué le 21 octobre 1805 à Trafalgar.

MARTIN-GIRAUD

Lieutenant

 

Blessé le 21 octobre 1805 à Trafalgar.

LASSUS

Lieutenant

 

Blessé le 21 octobre 1805 à Trafalgar. Meurt noyé le 24 octobre sur le vaisseau L’Indomptable.

MIRGUET

Capitaine

 

Tué le 6 février 1806 lors d’un combat naval à Santo Domingo.

QUINET

Lieutenant

 

Blessé le 9 juin 1808 dans la rade de Cadix.

THEVENARD

Lieutenant

 

Blessé le 10 novembre 1808, lors d’un combat sur la frégate La Thétis.

ANNE

Lieutenant

 

Blessé le 10 février 1808, lors d’un combat sur la frégate La Junon

GERY

Lieutenant

 

Blessé le 1er juin 1810 dans une batterie de côte près de Toulon.

 

Campagne de France 1814 :

. Bataille de Champaubert le 10 février 1814.

. Bataille de Vauchamps le 14 février 1814.

. Bataille de Craonne le 7 mars 1814.

 

 

 

 

 

Troisième Régiment :

 

NOM

FONCTION

 

INFORMATIONS

BOCHATON

Jean-Marie

Colonel

 

Né le 31 décembre 1771 à Evian. blessé le 29 janvier 1814 à Brienne.

FABERT

Lieutenant

 

Blessé le 29 janvier 1814 à Brienne.

LUBRUN

Auguste, Noël

Lieutenant

 

Né le 3 octobre 1793 à Auroy (Seine & Marne), blessé d’un coup de feu à la fesse le 29 janvier 1814 à Brienne.

VINCENT

Charles, Casimir

Lieutenant

 

Né le 2 octobre 1773 à Paris. Mort le 29 janvier 1814 à Brienne.

 

Quatrième Régiment :

 

NOM

FONCTION

 

INFORMATIONS

DUMONT

 

 

Blessé ( ?) le 9 mars 1814 à Berg-Op-Zoom

HIQUET

Félix

Canonnier

 

 

Né à Frasnes (Belgique) le 31 juillet 1794. Incorporé dans le 4ème Régiment. Part en Saxe en 1813 avec les Marins de la Garde. Fait prisonnier, ne rentre qu’en 1814.

 

. Personnalités sans précision d’affectation :

 

NOM

FONCTION

 

INFORMATIONS

DUBOIS

Robert

2ème Canonnier

 

Reçoit une gratification de 300 fr le 12 novembre 1803 à Boulogne.

 

. Les Compagnies d’Ouvriers d’Artillerie de marine :

 

. Généralité :

 

La fabrication des canons et des projectiles, la construction des affûts et des objets d’armements ou de gréement nécessaire à l’artillerie, et le service de ce matériel en général tant sur les vaisseaux, conjointement avec les matelots, que dans les arsenaux, appartiennent en effet au Corps de l’Artillerie de Marine.

 

Cette arme spéciale fournit aussi la garnison des forts et des batteries de côte et assure éventuellement la garde des établissements maritimes. Issu des Bombardiers de l’Anciens Régime supprimés à la Révolution, le Corps est rétabli le 25 octobre 1795.

 

. Organisation :

 

Avec un Inspecteur Général à leur tête, les troupes d’artillerie de marine comprennent 7 Demi-Brigades destinées aux escadres ou à la défense des rades et 3 compagnies d’Ouvriers d’artillerie mises à la disposition du Directeur de l’artillerie des ports pour les travaux du parc. Les unités recrutent les hommes de 18 à 30 ans, par engagement volontaire de 8 ans, renouvelable.

 

Composition d’une compagnie d’Ouvriers d’artillerie de marine :

 

 

OFFICIERS

 

SOUS OFFICIERS

 

OUVRIERS D’ARTILLERIE

 

1 Capitaine Commandant

1 Sergent Major*

24 ouvriers de 1ère classe

1 second Capitaine

6 sergents

24 Ouvriers de 2ème classe

1 premier Lieutenant

1 Caporal fourrier*

36 Apprentis Ouvriers

1 second Lieutenant

6 Caporaux

1 Tambour

 

* Le Sergent Major tient la comptabilité, il est responsable de la discipline.

* Le Caporal Fourrier tient les registres et pourvoit au logement de la compagnie.

 

La plupart des Ouvriers d’artillerie sont des ouvriers « en fer » (Forgeron, chaudronniers, cloutiers, etc). Les ouvriers « en bois » (Menuisiers, charpentiers, poulieurs, scieurs etc.) construisent les affûts, il existe aussi des  artificiers qui sont chargés de préparer les munitions.

 

Sous le Consulat, Les 3 compagnies portées au complet sont affectées respectivement à Toulon, Brest et à Rochefort d’où un détachement à été envoyé à Lorient.

 

Bonaparte modifie l’organisation en répartissant le Corps entre les quatre régiments d’artillerie de marine et un nombre égal de compagnies de 150 hommes, officiers non compris.

 

Composition d’une compagnie d’Ouvriers d’artillerie de marine :

 

 

OFFICIERS

 

SOUS OFFICIERS

 

OUVRIERS D’ARTILLERIE

 

1 Capitaine – Commandant

1 Sergent Major

30 Ouvriers de 1ère Classe

1 Lieutenant en Premier

6 sergents

30 Ouvriers de 2ème Classe

1 Lieutenant en Second

1 Caporal Fourrier

75 Apprentis Ouvriers

 

6 Caporaux

1 Tambour

 

 

2 Enfants de troupe*

 

·      Les 2 enfants de troupe sont choisis parmi les fils des soldats du Corps tués au combat. Ils sont admis dans chaque compagnie.

 

Les officiers et un sous officier sont désignés par le ministre,, forment le Conseil d’Administration intérieur et économique et dirige l’emploi des fonds de la masse générale, divisée en masses particulières attribuées au chauffage ? Il n’y a pas de masse pour la nourriture, mais les hommes reçoivent une ration de pain et les journées d’hôpital sont retenues sur la solde.

 

Sous le Consulat et l’Empire, les effectifs des compagnies d’Ouvriers d’artillerie de marine passent de 309 à 834 hommes en octobre 1813. Le petit détachement de Lorient constitue le fond de la 4ème compagnie.

 

Un décret du 15 messidor an XII ordonne la formation d’une 5ème compagnie au port de La Spezzia (Venise) avec appel aux enrôlements par voies d’affiches.

Il sera créée une 6ème compagnie pour Anvers avec un détachement à Boulogne

 (AN CC3 894)

 

Pendant les cent jours, l’Artillerie de marine s’appellera « Corps impérial de l’Artillerie de Marine ». Les compagnies d’Ouvriers de l’Artillerie ne se composeront que de 132 hommes, chacune pour les 5 grands ports militaires.

 

L’organisation éprouvée des compagnies d’Ouvriers d’Artillerie a inspiré la transformation de celles de leurs camarades des arsenaux.

 

. Uniforme :

 

. Faits d’armes et Campagnes :

 

 

 

Apprentis Canonniers :

. Généralités :

 

Les Apprentis canonniers participent aux activités du parc d’artillerie et de la Direction des mouvements pendant leur année d’instruction à la pratique du canonnage, avant de s’embarquer sur les escadres.

 

. Les Artilleurs de Marine embarqués.

 

. Les Artilleurs de Marine à terre.

 

. Les forts et batteries de côtes.

 

. Les Colonies.

 

. Campagne de France 1814.

. Waterloo 1815

. Les canons (calibres etc.)

 

Les Canonniers Gardes Côtes

 

.Généralités :

1811 :

Adjudants de côtes

14 compagnies dans la direction (HERBUNOT, DAUSSURE)

2 compagnies à la Direction de Lille : LAMBRY

4 compagnies à la Direction de St Omer : AUGROS (CLH)

9 compagnies à la Direction du Hâvre : Adam GRANDVAL

12 compagnies à la Direction de Cherbourg : MILON de MESNOS

18 compagnies à la Direction de Brest : ROBINET (CLH)

13 compagnies à la Direction de Nantes : HEURTAUX (CLH)

14 compagnies à la Direction de La Rochelle : PREVOST (CLH)

 

. Organisation :

. Uniformes :

. Faits d’armes et Campagnes :

La 69ème Compagnie se trouve à Boyard (Ile d’Oléron) en An XIII (1805).

. Personnalités :

NOM

FONCTION

N° COMPAGNIE

AFFECTATION

INFORMATIONS

ADREZ

Capitaine

Ile d’AIX

Blessé le 10 juin 1811 dans une batterie de l’île.

HUGUET

Capitaine

72ème Cie

La Rochelle

Blessé le 23 avril 1810 dans une batterie près de La Rochelle.

 

Le Train d’Artillerie

 

.Généralités :

 

un détachement de la 1ère Compagnie du 7ème Bataillon principal de train d’Artillerie se trouverait à Rochefort sous l’Empire. ( ?)

Le 8 août 1814 : Un détachement du 11ème Bataillon principal de Train d’Artillerie se trouvait à Rochefort.

ARTILLERIE DE MARINE

 

I/- Artillerie de Marine.

 

 

1815 :

Le 5 mai 1815 : (SHM Rochefort 2E1 73, page 137)

Il est formé un 3ème bataillon au 3ème Régiment du Corps impérial des Canonniers de la Marine qui devra se rendre immédiatement à Paris. Cette unité comprendra :

1 Chef de Bataillon

1 Adjudant Major

1 adjudant Sous Officier

1 Caporal tambour

6 Capitaines en 1er.

9 Capitaine en 2ème.

6 Lieutenants en 1er.

6 Lieutenant en 2ème.

6 Sergents Majors.

24 Sergents.

6 Fourriers.

48 Caporaux.

600 Canonniers de 1ère & 2ème classe et Aspirants canonniers.

12 Tambours.

Soit un total de 724 hommes.

 

Ce bataillon comptera 4 compagnies dont les éléments seront pris dans plusieurs ports.

 

PORTS

FONCTIONS

Nombre

TOTAL

 

 

 

ROCHEFORT

Capitaines

Lieutenants

Sergents Majors

Sergents

Fourriers

Caporaux

Canonniers 2ème Classe

Tambours

7

6

3

12

13

4

32

6

 

 

73

 

 

 

LORIENT

Capitaines

Lieutenants

Sergents Majors

Sergents

Fourriers

Caporaux

Canonniers 2ème Classe

Aspirants canonniers

1

2

3

12

3

4

64

50

 

 

 

132

 

 

BREST

Capitaines

Lieutenants

Caporaux

Canonniers 1ère Classe

Aspirants canonniers

Tambours

2

2

40

96

110

4

 

 

252

 

CHERBOURG

Capitaines

Lieutenants

Canonniers et Aspirants

Tambours

2

2

248

2

 

254

 

Port de Rochefort :

Défense de l’arsenal et des côtes :

 

Décret du 24 janvier 1813 : Les canonniers employés sur les forts sont à la disposition et au compte du ministère de la Guerre du 1er février au 15 avril 1813 pour le 1er régiment, du 13 février au 13 avril 1813 pour le 2ème Régiment, débarqués du la frégate La PALLAS, et du 3ème régiment, peu avant leur départ pour Mayence. Les premiers départs s’effectuent à partir du 5 février 1813. (SHM 3E 1334)

 

Détachements des 1er, 2ème  et 3ème Régiments d’Artillerie de Marine répartis dans les forts côtiers suivants :

. Fort du Vergeroux (Sur la Charente) :

Liste nominative partielle.

 

NOM

GRADE

INFORMATIONS

PAILLARD

 Philippe

Canonnier de 1ère classe

Appointé sous officier. 1er Régiment

DEMAIN

 Grégoire

‘’

Idem

BOINBON

 Simon

‘’

 

SICARD

 Pierre

Canonnier de 2ème classe

 

BARTHE

Aspirant canonnier

 

MAXION

‘’

 

JUILLET

‘’

 

PEPIN

Jean Baptiste

Caporal

 

 

. Fort de l’îlot d’Enet :

 

NOM

GRADE

INFORMATIONS

RENAUD

 Gérôme

Canonnier de 1ère classe

 

SELLIER

 Nicolas

Canonnier de 1ère classe

 

DUVILLARD

 Claude

Canonnier de 1ère classe

 

DUBLOT

 Louis

Canonnier de 2ème classe

 

NICLOS

 Jean Baptiste

Canonnier de 2ème classe

 

ALEXANDRE

 Honoré

Aspirant Canonnier

 

 

. Fort de l’île Madame :

 

NOM

GRADE

INFORMATIONS

RUFFIAC

Canonnier de 1ère classe

Fonction de sous officier

MORIN

Canonnier de 1ère classe

 

DELAVEAU Jean

Canonnier de 1ère classe

 

 

. Fort de la Pointe :

 

NOM

GRADE

INFORMATIONS

BINLENET Jean

Canonnier de 1ère classe

Fonction de sous officier.

SOROT Constant

Canonnier de 2ème classe

 

KAHAMANN Daniel

Canonnier de 2ème classe

 

BIENASSIS Mathieu

Canonnier de 2ème classe

 

BOYER Philibert

Canonnier de 2ème classe

 

OLIVEAU

Aspirant Canonnier

 

COTET Jean

Aspirant Canonnier

Vient de l’Artillerie à cheval.

GONDOLPHE

 Toussaint

Canonnier de 1ère classe

1ère Cie, 1er Bataillon. 2ème Régiment

détaché de la Frégate La Pallas.

GONDOLPHE

Auguste

‘’

1ère Cie, 1er Bat, 2ème Régt., Né en 1781.

Détaché de la Frégate La Pallas.

ROBINET

 Nicolas

‘’

2ème Cie, 1er Bat, 2ème Régt. Né en 1771.

Détaché de la Frégate La Pallas.

PATRAU

 Joseph

‘’

1ère Cie, 2ème Bat, 2ème Régt. Né en 1786.

Détaché de la Frégate La Pallas.

NARDOUX

 Francis

‘’

1ère Cie, 4ème Bat, 2ème Régt. Né en 1786. Détaché de la Frégate La Pallas.

DEPHILIPIE

Joseph

Canonnier de 2ème classe

1ère Cie, 2ème Bat, 2ème Régt. Né en 1786. Détaché de la Frégate La Pallas.

DESIRE

Julien

‘’

2ème Cie, 2ème Bat, 2ème Régt.  Détaché de la Frégate La Pallas

BERTHOU

Jean

Canonnier de 1ère classe

1ère Cie, 1er Bat, 2ème Régt. Né en 1779. Détaché de la Frégate La Pallas.

CALANDRA

 Joseph

Canonnier de 2ème classe

1ère Cie, 2ème Bat, 2ème Régt. Né en 1785. Détaché de la Frégate La Pallas.

HARMONIE

Julien

Caporal

3ème Régt.

BARON

Adrien

Caporal

3ème Régt.

DUPLEX

Antoine

Caporal

3ème Régt.

 

Autres noms sans désignation particulière :

 

NOM

GRADE

INFORMATIONS

TINSERING

Musicien d’Etat Major

 

VAMBOURG

Musicien d’Etat Major

 

BARDOUIL

Thomas

Lieutenant en 2ème

 

LOVANT

Richard

Sergent

3ème Régt. Vient de la Frégate La Pallas.

DELARUELLE

Louis

Caporal

3ème Régt. Maître Canonnier sur le Foudroyant.

 

II/- Canonniers Gardes Côtes.

 

III/- Canonniers Vétérans