Français Deutsch English Português Español Nederlands 

Différentes écoles de la marine

   

Un bref aperçu de l'état des écoles de la marine du premier empire

Avertissement :

Le texte ci-dessous est le fruit de nombreuses recherches provenant de différentes sources, tant dans des ouvrages et articles traitants du sujet que dans les archives des ports & arsenaux. Il n’a d’autre but que d’informer l’adhérent et le lecteur passionnés d’histoire. Il est régulièrement mis à jour et des passages peuvent être modifiés partiellement, complétés, voire supprimés en fonction des informations reçues. Si, malgré le soin apporté à la rédaction de ce texte, le lecteur y découvre des erreurs, des omissions, voire des fautes de grammaire ou d’orthographe qu’il nous pardonne et nous le fasse savoir. En outre, s’il possède des informations complémentaires, merci de les transmettre en précisant les références des sources.

 

Mise à jour le 1er Octobre 2010

 

ECOLE SPECIALE DE LA MARINE

Décret Impérial du 27 septembre 1810

 

 

I/- Généralité :

 

En 1786, les élèves de la marine portaient l’uniforme suivant :

. Habit-veste ou paletot de drap bleu, avec revers et parements bleus. Collet rabattu de la couleur affectée à leur escadre. Les revers de l’habit veste sont garnis de 5 boutons et il y en aura 3 dessous celui de droite. Parements ouverts en dessus et garnis de 4 boutons. La doublure de l’habit est de serge bleu.

. Gilet rouge garni de 2 rangs de boutons ronds. Doublure de serge blanc.

. Culotte ou pantalon long de drap bleu.

. Chapeau rond dit « à la matelote », bordé d’un galon d’or de 41 cm.

. Boutons de cuivre timbré d’une ancre.

 

A terre, l’élève porte :

.  Habit-veste avec parements en botte et pattes de poche en travers garnies de 3 boutons de cuivre. Epaulette de drap bleu liserées de 2 tresses en or larges de 5 cm avec franges mêlées d’or et de soie bleue, portée sur l’épaule droite. Collet rabattu de la couleur de l’escadre dont il fait partie. Les élèves peuvent porter une veste (gilet) blanche en été.

. Culotte de drap bleu.

. Chapeau rond bordé d’or Epée sans dragonne.

 

. Le 27 septembre 1810 : Décret impérial portant création et organisation de 2 écoles spéciales de marine dont une est à BREST et l’autre à TOULON. Ne peuvent s’y inscrire que les jeunes gens de 13 à 15 ans, d’une bonne constitution et sans aucun difformité corporelle. Ces écoles sont sous l’autorité du Préfet maritime. (JM 1810/2 p.199)

 

II/- Organisation :

 

Chaque école est dirigée par :

 

. 1 Capitaine de vaisseau, Directeur ou Président.

. 1 Capitaine de frégate, commandant en second ou Rapporteur.

. 4 Lieutenants de vaisseau.

. 4 Enseignes de vaisseau.

. 1 Quartier Maître, secrétaire.

. 1 Commissaire aux revue, assistant au Conseil.

 

 

1ère Brigade

 

2ème Brigade

 

3ème Brigade

 

4ème Brigade

 

1 Lieutenant de V.

1 Enseigne de V.

1 Elève Contremaître

1 Lieutenant de V.

1 Enseigne de V.

1 Elève Contremaître

1 Lieutenant de V.

1 Enseigne de V.

1 Elève Contremaître

1 Lieutenant de V.

1 Enseigne de V.

1 Elève Contremaître

 

1ère Escouade

 

1ère Escouade

 

1ère Escouade

 

1ère Escouade

 

1 Elève Q.M.

1 Elève Q.M.

1 Elève Q.M.

1 Elève Q.M.

    

     2ème  Escouade

 

2ème  Escouade

 

2ème  Escouade

 

2ème  Escouade

 

1 Elève Q.M.

72 Elèves

1 Elève Q.M.

72 Elèves

1 Elève Q.M.

72 Elèves

1 Elève Q.M.

72 Elèves

 

Chaque école est divisée en 4 brigades de 2 escouades. Chaque brigade est commandée par 1 Lieutenant de vaisseau et 1 Enseigne de vaisseau. Il y aura à la tête de chaque brigade un élève, en qualité de Contre maître, ayant sous lui deux élèves pour commander chacune des escouades. Ces derniers auront le titre de Quartier-Maître. Les fonctions de Contremaîtres et Quartier-Maître sont amovibles.

 

2/1Marques de grades et distinctions :

 

. Les contremaîtres porteront pour marque distinctive : 2 contre-épaulettes en or et soie rouge.

. Les Quartiers-Maîtres : 1 seule épaulette sur l’épaule droite.

 

Les élèves doivent savoir lire et écrire avec netteté et correction, être instruit des quatre premières règles de l’arithmétique, des fractions, du calcul décimal, des carrés et des cubes jusqu’aux progressions.

 

Le nombre d’élèves dans chaque école est fixé à 300, à savoir :

 

. 100 de 13  à 14 ans.

. 100 de 15 à 16 ans.

. 100 de 16 à 18 ans.

 

Chaque élève paye une pension annuelle de 800 Francs.

 

III/- Uniforme des élèves de l’Ecole Spéciale de la Marine :

 

1ère tenue :

. Habit long à la française de drap bleu, parement et collet de même, sans retroussis, ni poche. . Veste de drap rouge à un rang de petits boutons d’uniforme.

. Culotte bleue, bas bleus, chaussures à boucles dorées.

. Bicorne, cocarde nationale et ganse dorée tenue par un bouton d’uniforme.

 

. Paletot ou habit-veste, revers, collet et parements bleus.

. Gilet bleu à 2 rangées de boutons.

. Culotte longue de drap bleu.

 

Bouton d’Elève de la Marine

 

2ème tenue :

. Habit long (type surtout) de drap bleu national, parements et collet de même, sans retroussis, ni poches, à un seul rang de 9 boutons dorés.

 (Le bouton est timbré d’une ancre avec la légende sur le pourtour « Elève de la Marine ».

. Gilet rouge (grande tenue), blanc (été), et bleu (hiver).

. Culotte blanche (été) ou bleue (hiver) . Bas blancs (été) et bleus (hiver).

. Chaussures à boucles dorées.

. Bicorne, sans gland dans les cornes.

. Cocarde nationale, ganse dorée tenue par un petit bouton d’uniforme.

. Cravate noire ou blanche.

 

. Tenue de service ou embarquée :

. Paletot bleu à 2 rangées de boutons.

. Pantalon de drap bleu national.

. Gilet rouge ou bleu à 2 rangées de boutons.

. Chapeau de marin en cuir bouilli, bordé d’un galon de poils de chèvre.

. Cocarde nationale, ganse dorée.

. Chemise blanche.

. Cravate noire (en service), blanche (à terre).

. Capote en grosse étoffe bleue (voir planche n°).

 

IV/- Ecole pratique de Marine :

Le décret du 24 mars 1811 indique : « Qu’il sera établi dans nos rades d’Anvers, Brest et Toulon, 3 écoles pratique de Marine, sous le titre d’Ecole de 2ème classe de la Marine.  Ces écoles sont établies sur des bâtiments flottants et sont destinées à former des officiers mariniers, des maîtres de diverses professions, et des capitaines et officiers de commerce.

 (SMH 2E1-54 et Journal militaire 1811, p.342)

 

V/-Ecole de navigation de Rochefort :

 

Sources :

Journal Militaire 1810 /2 P. 199.

Dictionnaire de la Grande Armée d’Alain PIGEARD.

L’Armée Napoléonienne d’Alain PIGEARD.

La Marine de l’An IV à 1814, Alain PIGEARD Tradition Magazine n° 158, p.42 et 43.

FALLOUD, Neptunia

Service Historique de la Défense, département Marine de Rochefort.